Visite d'Élaine Turgeon
à
l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal en mars 2001



Élaine Turgeon aime les vaches autant que Simone. Elle nous a montré sa collection d'objets de vache. Elle a des lumières de Noël en vache, un objet qui fait le son de la vache et des livres de vache. Elle a 18 élèves, c'est pour eux qu'elle a écrit Une histoire tirée par la queue. Elle nous a montré Flavie, Méow et Simone la vache qu'elle avait fabriqués en papier mâché. Élaine nous a expliqué comment elle écrit des livres. L'auteure nous a raconté le début de son prochain livre. Élaine est gentille, généreuse et une excellente auteure.

Classe de Patrice Fournier,
2e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


Classe de Johanne Landry,
2e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


J'ai aimé :

J'ai appris :

Quand on fait mal à une vache, on fait de la peine à Élaine.

Classe de Lucie Piette,
3e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


Résumé de la rencontre avec Élaine Turgeon

  1. Comment écrit-elle ses livres?
    Élaine Turgeon garde ses idées pour un livre dans un cahier. Pour Une histoire du tonnerre, elle a fait une tempête d'idées avec le mot météo. C'est drôe, nous aussi, nous utilisons la même technique pour trouver des idées de projets.

  2. Combien a-t-elle écrit de livre?
    Élaine Turgeon est l'auteure de deux romans jeunesse. Le premier : Une histoire tirée par la queue et le deuxième : Une histoire du tonnerre.

  3. Combien ça prend de temps pour écrire un livre?
    L'écrivaine dit que ça dépend de chaque livre. Il faut être patient et aimer corriger plusieurs fois son travail.

  4. Est-ce qu'elle va écrire d'autres livres?
    Élaine Turgeon nous a lu le premier chapitre du manuscrit de son prochain livre. Nous étions très contents.

  5. Quel livre avez-vous préféré écrire? pourquoi?
    Elle a préféré écrire Une histoire du tonnerre car il est plus long.

  6. Aime-t-elle aussi les vaches?
    Elle possède beaucoup d'objets de vache. Elle nous en a montré plusieurs qu'elle a reçus en cadeaux. Elle a dit qu'elle souhaite en recevoir moins parce qu'elle en a beaucoup.

  7. Qui fait les dessins de ses livres?
    C'est Michel Rouleau, son amoureux.

Nous avons beaucoup aimé la visite d'Élaine Turgeon. Elle avait plein de choses intéressantes à nous montrer. Nous étions très contents de pouvoir lui poser nos questions en personne. Nous avons bien hâte de lire son prochain roman!

Classe d'Annie Coulombe,
4e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


Élaine est venue un matin. À cause d'une longue absence de notre prof, nous n'avons pas eu le temps de terminer la lecture de son livre Une histoire du tonnerre. Quand elle est arrivée, nous étions en train de terminer la lecture. Nous lui avons donc demandé de nous lire le dernier chapitre. Elle lisait très bien et elle avait une belle voix. Elle nous a parlé de sa première histoire intitulée Une histoire tirée par la queue. Ensuite, elle nous a parlé de comment elle fait ses livres. Pour avoir des idées, elle écrit plein de mots qu'elle aime dans des bulles. Elle nous a montré son petit cahier qu'elle traîne partout pour écrire toutes sortes d'idées pour ses histoires. Elle nous a montré comment elle corrige ses textes. Elle nous a même montré son texte au brouillon et elle faisait beaucoup de fautes! Elle nous a expliqué comment les éditeurs fabriquent et choisissent les livres. Elle nous a aussi expliqué combien cela coûtait de faire des livres. Elle, elle fait seulement 0,80$ par livre vendu. Elle a parlé de l'illustrateur de ses livres qui est son amoureux. Pour pouvoir faire plus d'argent pour vivre, elle travaille comme conseillère pédagogique dans les écoles. Finalement, elle nous a montré sa collection d'objets-vache et ses maquettes de Flavie, de Méow et d'une grosse vache en papier mâché.
Elle était très gentille et répondait très bien à toutes nos questions.

Classe de Marie-Eve Robitaille,
4e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


Voici le compte-rendu de la visite d'Élaine Turgeon. Dans ce compte-rendu nous présenterons comment se fait un livre et combien rapporte la vente d'un livre parce que cela nous a bien impressionnés. De plus, nous présenterons la collection personnelle de vaches d'Élaine Turgeon.

Pour faire un livre, il faut faire un manuscrit c'est-à-dire un simple texte sans page couverture. Deuxièmement, il faut trouver une maison d'édition qui accepterait de publier le livre. Élaine a publié ses deux premiers romans Une histoire tirée par la queue et Une histoire du tonnerre à la maison d'édition Québec Amérique. Quand le manuscrit est accepté dans une maison d'édition, on le passe à l'étape de la correction. L'éditeur renvoie le texte à l'auteur avec des corrections à faire et des fautes à corriger. L'auteur fait les corrections nécessaires. Il faut aussi illustrer le livre. Habituellement, l'auteur ne choisit pas son illustrateur et ne voit pas les dessins tant que le livre n'est pas prêt à publier. Élaine est chanceuse parce que son amoureux est illustrateur, c'est son travail. Alors son amoureux l'a aidée. Un livre prend au moins un an pour se faire fabriquer au grand complet.

Combien rapporte la vente d'un livre? Et bien voilà! Pour un montant de 10,00$, il y a 4,00$ pour la maison d'édition, 3,00$ pour le transport, 2,00$ pour le libraire, 0,80$ pour l'auteur et 0,20$ pour l'illustrateur.

Voici ce que Élaine Turgeon a amené de sa collection personnelle de vaches pour la visite dans notre classe.

-Un pot de Hollande qui fait meuh
-Des livres sur la vache
-Un calendrier de vaches
-Des lumières de Noël avec des vaches
-Une bougie en forme de vache
-Une salière, une poivrière et une sucrière en forme de vache
-Un carnet de vaches
-Des mitaines de four
-Un toutou vache
-Une horloge fabriquée par Élaine et Michel (amoureux d'Élaine)
-Un portfolio et une valise
-Et finalement un porte-livre en forme de vache.
La visite d'Élaine Turgeon était vachement intéressante.

Classe de Dominique Chouinard,
5e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


C'était très intéressant, elle expliquait bien et elle donnait des détails. Elaine a fait une présentation visuelle, elle était bien organisée et elle a fait Flavie en papier mâché. C'était approfondi, elle donnait beaucoup d'exemples et elle allait plus loin dans ses explications que nos questions. Elle ne changeait pas de sujet lorsqu'on lui posait des questions et elle nous donnait de bonnes réponses. Elle parlait beaucoup de sa carrière et elle avait une bonne façon de commencer à nous a donner des idées pour faire les objets; la boite d'objets était très intéressante, c'était une très bonne idée. Elle expliquait aussi très bien sa démarche. Nous avons apprécié sa visite.

Classe de Judith Brassard,
5e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


Quand l'auteure est venue dans notre classe, tout le monde l'écoutait avec attention. Elle avait un tas de bidules en forme de vache et elle nous les a tous présentées. Elle a également fabriqué en papier mâché deux de ses personnages, soient Flavie et son chat. D'ailleurs, Élaine a beaucoup de talent dans ce domaine... autant qu'elle en a pour écrire. Elle a beaucoup d'inspiration et les livres c'est sa passion. Ça se voit qu'elle aime ça. Nous avons aimé quand elle nous a parlé de ses romans et comme elle a déjà été enseignante, elle était très à l'aise devant un grand groupe. Nous avons appris que l'illustrateur de ses deux romans était Michel son petit copain. Bref, nous avons tous trouvé qu'elle avait un immense talent pour l'écriture et qu'elle était très sympatique.

Classe d'Yves Robert,
6e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal


Élaine Turgeon avait avec elle une grosse valise avec des taches de vache et une sculpture de papier mâché cachée sous un drap. Au début, elle nous a expliqué qu'elle gagne environ 0,80 $ par livre vendu et que l'illustrateur en reçoit un peu moins, soit 0,20 $ par livre, et une partie à la maison d'édition où elle a publié ses livres. Elle nous a aussi dit qu'avant d'être écrivaine elle était professeur orthopédagogue, et qu'elle faisait un autre livre et qu'elle n'avait pas encore fini.
Elle a lu le début du troixième livre en chantier, et qui parle de la semaine des quatre jeudis. Elle nous avait dit d'où provenait son inspiration, depuis qu'elle est petite qu'elle aime écrire. Elle nous a montré sa figurine de papier maché c'était Flavie son chat Méow et une vache. Elle nous a parlé du temps qu'elle prenait pour écrire ses livres. Le soir avant qu'elle se couche elle écrivait, les fins de semaines quand elle avait le temps, ça lui prenait des mois pour un livre. Elle avait un carnet de tempête d'idées qu'elle avait toujours sur elle et qu'elle écrivait des idées en regardant quelque chose. Elle nous a lu la fin de l'histoire du tonnerre. Aussi une fois elle est partie à la ferme et qu'elle parlait aux vaches et elle leur disait des choses. Elle nous a demandé nos commentaires sur ses livres la plupart des commentaires étaient des compliments.

Classe de Richard Denis,
6e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal

Retour à la page d'accueil
Notice biographique d'Élaine Turgeon

Codification : Claire Fafard
Page mise à jour : le 17 août 2001
© Cyberscol