Classe de Yves Robert
6e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal

Une histoire tirée par la queue

Turgeon, Élaine
Éditions Québec Amérique Jeunesse
Roman jeunesse, Montréal 1999
Collection Bilbo
Illustrations : Michel Rouleau
Prix Cécile-Gagnon 2000

Description :

Dans une maison où tous les objets sont sous le modèle de la vache, vivent une jeune fille et sa mère. Un matin, alors que Flavie est en retard pour l'école, elle quitte rapidement la maison sans avoir vu Simone, sa mère. Le soir même en entrant chez elle, Flavie trouve la maison bien étrange : une odeur de bouse de vache se dégage du salon et de drôles de bruits de respiration se font entendre. Lorsqu'elle trouve la cachette de l'intrus, elle hésite avant de s'en approcher. La jeune fille ouvre la porte et à son grand étonnement, elle tombe nez à nez avec une vache!

Mais qui est cette vache? D'où vient-elle? Comment est-elle entrée? Et où diable est passée sa mère? Vous le saurez en lisant Une histoire tirée par la queue.


Extrait :

Flavie, parapluie en main, le doigt sur le bouton-poussoir, s'avance à pas de loup vers le lieu du crime. On marche dans la cuisine. Des pas lourds se traînent sur la céramique. Flavie en a de grands frissons dans le dos. Le souffle coupé, la gorge sèche, elle avance dans le corridor en brandissant son parapluie.
Arrivée près de la cuisine, elle se cache derrière la porte.

- Qui que vous soyez, je suis armée! menace-t-elle. Quelqu'un avance, le plancher craque, Flavie tremble. Fermant les yeux, elle soulève son parapluie dans les airs et, au moment où l'intrus franchit la porte, elle lui assène un violent coup sur la tête. Au même moment, le parapluie s'ouvre, projetant Flavie par terre.
- MEUH!
Flavie ouvre les yeux, jette un coup d'oeil derrière son parapluie ouvert. Une vache se tient devant elle.


Commentaires d'élèves :

« J'ai aimé quand la mère de Flavie s'est transformée en vache parce que personne ne peut se transformer en vache dans la vraie vie. »

« J'ai beaucoup aimé Une histoire tirée par la queue, car la dame se transforme en vache. »

« J'ai aimé le livre Une histoire tirée par la queue parce que Flavie croyait que sa mère était devenue une vache et cela avait l'air vrai parce qu'on voyait tout le temps des dessins de vaches. »

« J'ai beaucoup aimé Une histoire tirée par la queue, car l'histoire était imaginaire et moi j'adore les histoires imaginaires. »


Veux-tu voir ce roman transformé en album illustré?
Viens voir les illustrations des passages que nous avons aimés le plus de ce roman.
Viens lire une nouvelle fin de ce roman.
Viens lire des suites à cette histoire.
Viens voir l'exposition d'objets que nous avons faits en lien avec ce roman.


¤¤¤

Une histoire du tonnerre

Turgeon, Élaine
Éditions Québec Amérique Jeunesse
Roman jeunesse, Montréal 1999
Collection Bilbo
Illustrations : Michel Rouleau

Description :

C'est la rentrée scolaire et imaginez-le ou non, il neige en plein mois d'août! À la radio, les journalistes l'annoncent comme la tempête du siècle et c'est pour cette raison que l'on ferme toutes les écoles de l'île de Montréal. Flavie est heureuse car elle va pouvoir s'occuper de Marguerite sa grand-mère qui est très malade. Mais les évéments deviennent de plus en plus bizarres! Par exemple, lorsque Marguerite éternue, un énorme coup de vent s'abat sur leur tête, quand elle pleure il y a une averse et au moment où elle perd ses lunettes, un épais brouillard s'installe autour de leur maison. Pauvre mamie, elle n'a pas fini de subir les conséquences de cette étrange « autométéorologie » dont elle est victime!

Mais que provoque cette étrange maladie? Quelles idées M. Vacherin va-t-il trouver pour ce cas désespéré? Comment Flavie supportera-t-elle ce climat de tempête et d'accalmie? Et quelle sera la fin de cette étrange histoire? Pour le savoir, vous n'avez qu'à lire Une histoire du tonnerre!


Extrait :

Grand-maman, est-ce qu'on peut tondre la neige? lance Flavie entre deux fous rires.
Marguerite ne répond pas. Elle s'est probablement rendormie. Flavie borde Marguerite et dépose un bol de bouillon à son chevet. Méow se faufile entre les jambes de Flavie pour demander la porte. Il veut débusquer les dernières épingles à linge de l'été. C'est que Méow est trop vieux pour chasser les oiseaux. Il s'est donc résigné à faire la chasse aux épingles à linge. Il parcourt les jardins de tout le quartier pour traquer les imprudentes, tombées de la corde à linge. Il en rapporte des centaines par été, qu'il dépose aux pieds de Marguerite, comme un trophée. Pour ne pas lui faire de peine, Marguerite le félicite à chacune de ses prises. Mais ça la rend un peu mal à l'aise vis-à-vis des voisins, qui se demandent où peuvent bien être toutes leurs épingles à linge.


Commentaires d'élèves :

« J'ai aimé quand le chat a éternué et quand il y a eu une pluie d'étoiles filantes. Ce livre était très chouette! »

« J'ai aimé le livre d'Élaine Turgeon : Une histoire du tonnerre parce que l'histoire ne ressemble pas aux autres que j'ai lues. »

« J'ai aimé Flavie dans Une histoire du tonnerre parce qu'elle a solution a tout. »

« Une histoire du tonnerre est très amusante et un peu exagérée. Les histoires bizarres me donnent envie de lire. »

« Le livre que j'ai lu s'appelle Une histoire du tonnerre. J'ai aimée quand la grand-mère de Flavie pleurait parce que lorsqu'elle pleurait il pleuvait dehors. »


Viens voir les illustrations des passages que nous avons aimés le plus de ce roman.
Veux-tu voir ce roman transformé en album illustré?


Classe de Yves Robert,
6e année de l'école St-Gabriel-Lalemant de Montréal

Retour à la page d'accueil
Notice biographique d'Élaine Turgeon

Codification : Claire Fafard
Page mise à jour : le 17 août 2001
© Cyberscol