Monsieur Fernand et le dragon

Éditions Héritage, 1981
Pour entrer chez nous Robert devait résoudre une énigme. La nôtre parlait de feu avec plein de mots tordus comme : « Si tu feux entrer à la maternelle, il te faudra marcher à pas feutré... » Robert n'a pas mis de temps à deviner qu'il était question de dragon. Nous avions choisi le livre Monsieur Fernand et le Dragon, vous le connaissez?

C'est vrai que c'est un vieux livre, il est même très difficile à trouver. Robert l'a écrit en 1981.
La jaquette du nôtre était fanée, les couleurs fatiguées, le livre avait été beaucoup regardé mais l'histoire était encore fraîche et sentait encore la fumée de dragon. Pour la voir, nous vous invitons à venir vous amuser à reconstituer sa jaquette sur notre page Casse-tête.

Nous ne connaissions pas grand-chose sur ces bêtes à part ce que nous en avaient appris les contes et il y a de moins en moins de contes qui parlent des dragons.
Nous avons fait des recherches à la bibliothèque pour ramasser et lire toutes les histoires de dragons que nous pouvions trouver.
Puis nous avons navigué sur internet à leur recherche et nous avons trouvé quantité de dessins, illustrations, photos et beaucoup d'informations … en anglais.
Francine nous a traduit les plus intéressantes.
Puis nous avons fouillé chez nous pour apporter des objets qui rappelaient les dragons et la Chine puisque le dragon de Robert en est originaire.

Quand Robert est arrivé, il y avait dans notre exposition, un petit dragon de pierre, deux de plastique et un de peluche d'une espèce rare: une hydre à deux têtes, s'ajoutait quelques objets rappelant la Chine dont d'authentiques baguettes chinoises et une poupée vêtue de son costume traditionnel devant un étalage de livres d'histoires où les dragons avaient la vedette...
Nous avions aussi une formidable galerie de dessins de dragons, de toutes races et de tous formats. Pour les admirer, courez voir notre super montage, images et sons, intitulé « La Galerie des dragons ». Note : Il faut avoir PowerPoint pour regarder le diaporama. Quelques minutes sont nécessaires au téléchargement. (n'oublie pas de mettre le son.)

Nous avons présenté à Robert notre dragon fraîchement adopté par vote secret d'une société d'adoption internationale. Il se prénomme « Pète le Feu ». Son nom a aussi fait l'objet d'un vote, il nous a fallu deux tours.

Vous pouvez le voir à l'adresse suivante : «The Adopt a Dragon Foundation » Il se trouve sur la première page de dragons à adopter, vous ne pouvez pas le manquer, c'est celui qui crache du feu tout en bas de la page.
Vous pouvez à votre tour adopter un dragon et vous joindre à une bonne cause, il y a plusieurs centres d'adoption sur internet.

Mais pourquoi adopter un dragon ?

Parce qu'ils sont en voie d'extinction dans les imaginations et les livres et qu'ils ont besoin de notre protection.
Les deux derniers siècles ont été difficiles pour eux, ils ont été chassés sans pitié.
Des ignorants ont nié leur existence, des affreux ont raconté les pires histoires à leur sujet, des gens cupides les ont poursuivis sans relâche espérant s'emparer des trésors qu'ils gardent leur surveillance.
Les dragons se sont retranchés si loin et sont si peu nombreux qu'il est devenu presque impossible d'en apercevoir un. Seule la Chine les accueille et les protège et une grande quantité de dragons y ont trouvé refuge.
Même le dragon de Robert est retourné y vivre avec M. Fernand.

Plusieurs sociétés travaillent très fort pour que les dragons soient parmi les espèces protégées et vous pouvez signer une pétition à cet effet sur le site de « Join the Campaign ».

Nous avons informé Robert des résultats de nos recherches sur les dragons. Nous voulions en connaître plus sur les différentes espèces et leurs particularités et surtout savoir comment ils arrivaient à produire du feu et à voler avec de si petites ailes.
Si le sujet vous intéresse, notre petit quiz saura peut-être vous donner l'envie de fouiller plus loin.

Bonne visite !!!

Classe de maternelle, Francine Salvas,
de l'école St-Denis de St-Denis-sur-Richelieu

Retour à la page d'accueil
Notice biographique de Robert Soulières

Codification : Claire Fafard
Page mise à jour : le 28 juin 2001
© Cyberscol