En bas!

Monique Proulx (1952 -.......)

Notice biographique:


Scénariste et romancière, Monique Proulx fit ses études en littérature et en théâtre à l'Université Laval. Tour à tour  elle a été animatrice de théâtre, professeure de français et agente d'information avant de se consacrer à l'écriture. Native de Québec elle quitte sa ville en 1984 pour s'intaller à Montréal.

À l'été 1980, elle décide de laisser son emploi pour écrire. Trois ans plus tard, elle publie son premier livre, un recueil de nouvelles intitulé Sans coeur et sans reproche. Pour ce livre elle a obtenu le Prix Adrienne-Choquette et le prix littéraire Desjardins. ainsi que le Grand prix du Journal de Montréal en 1984. Ce premier livre sera suivi en 1987 d'un roman, Le Sexe des étoiles qui sera adapté pour le cinéma par la réalisatrice Paule Baillargeon. Le scénario est écrit par l'auteure et le film était dans la course aux Oscars en 1994 pout représenter le Canada dans la catégorie du meilleur film de langue étragère. La même année, le film est choisi pour représenter le Canada aux Golden Globe Awards. En 1993, elle signe un nouveau roman, Homme invisible à la fenêtre. Avec ce roman elle obtient en 1993, le Prix Québec-Paris et  le Signet d'or de Plaisir de lire. En 1994, le prix des libraires du Québec et le Prix littéraire Desjardins lui sont remis pour Homme invisible à la fenêtre. Un nouvel ouvrage paraît en 1996: il s'agit d'un recueil de nouvelles portant pour titre Les Aurores montréales.Ce livre aura aussi permis à Monique Proulx de faire un bilan de sa propre vie, des douze années qui se sont écoulées depuis qu'elle a quitté sa ville natale Québec.

Trois des livres de Monique Proulx sont traduits en langue anglaise par Matt Cohen, Douglas & McIntyre. Il s'agit de Invisible Man at the window en 1994, Sex of the stars en 1996 et Aurora Montrealis en 1997.

Au printemps 1995, elle fait partie des cinq écrivains québécois venus séjourner en Rhônes-Alpes à l'invitation de L'ARALD. Ils y tiendront des rencontres dans les librairies et les bibliothèques de la région. Elle est de plus en plus connue en France et l'on parle d'elle au Salon du livre de Paris en 1999

À chaque livre, «j'ai l'impression de repousser mes limites» dit Monique Proulx et contrairement à tant d'autres qui ne semblent pas trop savoir à quoi servent l'écriture et l'écrivain, la romancière a là-dessus des idées bien nettes: «L'écrivain doit être un architecte rigoureux dont le premier devoir est de rendre ses obsesssions intéressantes. Son rôle est d'arrêter un peu les gens dans leur course vers le néant, de les forcer à s'immobiliser et à regarder derrière les apparences, mieux, de les amener à effectuer un traversée des apparences. Il est là pour soulever le voile...»   Entrevue avec Francine Bordeleau, Lettres québécoises, numéro 70, été 1993.

Retour à la page d'accueil
Oeuvres de Monique Proulx
Références sur Monique Proulx


Rédaction et codification: Danielle Gilbert

CyberScol

Info

Mise à jour le 8 octobre 1999
Claire Fafard
©CyberScol