En bas!

ANDRÉ GIROUX (1916-1977)

Notice biographique:

Note: Portrait dessiné par Pauline Héroux.

André Giroux est né à Québec le 10 décembre 1916; il est le second fils de Théophile Giroux, bibliophile, et de Héloïse De Villers, française de naissance.

Il fréquente d'abord l'école Saint-François d'Assise puis celle de Saint-Coeur-de-Marie. Il fait ensuite ses études secondaires à l'Académie de Québec; on le décrit alors intelligent, brillant même, portant déjà en lui la promesse de belles réalisations, prêt à lutter pour le meilleur.

À vingt ans, il est frappé d'une façon dure et brutale. En moins d'un an et demi, il perd les deux êtres qu'il aime le plus au monde, son père d'abord, puis sa mère. Ce triste sort le laisse lui, ses soeurs Suzanne et Marcelle, son frère aîné, Gaston, aux prises avec le terrible quotidien, face à une réalité qui réclame de lui toutes les forces de sa jeunesse. C'est le grand espoir brisé, les rêves remis à beaucoup, beaucoup plus tard.

De 1936 à 1940, il est commis à la comptabilité, puis secrétaire au Secrétariat de la Province de Québec; en 1940, il devient sous-secrétaire de monsieur Jean Bruchési.

En 1940, la merveilleuse aventure d'André Giroux lui procure quelques-unes des plus belles heures de sa vie. Il s'agit de la fondation de la revue REGARDS avec Réal Benoît; il assure la direction de cette revue pendant deux ans.

En 1944, il est professeur de littérature française à l'Académie de Québec et aux cours d'été de l'Université Laval.

En 1945, il devient publiciste au ministère de l'Industrie et du Commerce et secrétaire de l'Office provincial de la Petite Industrie.

En juin 1946, il épouse mademoiselle Rachel Turgeon qu'il a rencontrée alors qu'il travaillait à la comptabilité. Il a opiniâtrement suivi un cheminement qui ne fut pas sans difficultés, mais il fut puissamment secondé par son épouse et sa fille unique, Renée; elles ont été les sources de ses élans les plus purement joyeux.

En 1946, il publie son premier roman AU-DELÀ DES VISAGES sorti des presses des Editions Variétés.

En 1953, il publie un second livre intitulé LE GOUFFRE A TOUJOURS SOIF publié par l'Institut littéraire du Québec.

Du 23 février 1954 au 4 avril 1957, il écrit 14 RUE DE GALAIS pour Radio-Canada.

En 1955, un film L'AVOCAT DE LA DEFENSE, tiré du roman AU-DELÀ DES VISAGES est réalisé par Roger Blais pour l'Office national du Film.

En 1957, il séjourne un an en France où il fait des études sur le roman, le théâtre et la télévision.

En 1958, il publie un recueil de nouvelles intitulé MALGRÉ TOUT, LA JOIE! publié par l'Institut littéraire du Québec.

De 1959 à 1963, il est secrétaire au ministère de l'Industrie et du Commerce du Québec.

De 1963 à 1966, il est directeur de l'Information puis conseiller à l'Education, à la Délégation générale du Québec à Paris.

De 1966 à 1969, il est directeur général de la Diffusion de la Culture au ministère des Affaires culturelles du Québec.

De 1972 à 1976, il est adjoint spécial de l'Honorable Jean Marchand au ministère des Transports.

Forcé par un sort cruel à gagner sa vie très jeune, donc à cesser ses études, l'un des grands mérites d'André Giroux aura été de placer, dès cet âge, au premier rang de ses priorités, ses préoccupations intellectuelles hors du commun.

Toutefois, André Giroux ne s'est pas contenté de faire carrière au sein du Gouvernement du Québec; parallèlement, il a oeuvré dans le milieu littéraire.

Le 28 juillet 1977, André Giroux connaît une fin tragique; il meurt à la suite d'un dramatique accident de la route survenu le 24 juillet; il n'a que 61 ans.

 

Retour à la page d'accueil
Oeuvres de André Giroux
Références sur André Giroux

Rédaction: Mado de l'Isle
Codofication: Claire Fafard
CyberScol

Info

Mis à jour le 28 septembre4 1998
Claire Fafard
©CyberScol