Le chemin Kénogami
Roman adulte, collection Deux continents
Éditions Québec-Amérique, 1994
Illustration de la couverture; Clarence Gagnon, Les souches, 1929-1923.


Description:


Cécile Gagnon a reçu une formation en art et plus spécifiquement en arts graphiques. C'est par ce détour qu'elle en est venue à l'écriture et au monde des livres où elle est active depuis plus de trente ans. Sa jeunesse passée à Québec et de longs séjours dans Charlevoix et en Gaspésie lui ont donné le goût du pays. Le Chemin Kénogami est l'aboutissement romanesque d'une recherche qui s'est échelonnée sur plus de six ans.

En 1854, Georgina Bonenfant, alors âgée de onze ans, quitte Rivière-Ouelle avec toute sa famille pour s'installer sur une terre au Lac-Saint-Jean. Ce qui devait s'avérer une aventure exaltante, celle de la colonisation d'un nouveau pays, tourne bientôt au tragique: le père, qui travaille aux chantiers l'hiver, disparaît dans des circonstances mystérieuses. Pire, on l'accuse de meurtre.

Seule et sans soutien, la mère de Georgina n'a d'autre choix que de ramener toute sa famille sur la Côte-du-Sud. Mais Georgina proteste: ce pays est maintenant le sien, elle s'y fixera envers et contre tous. Surtout qu'elle n'arrive pas à accepter la mort de son père, ni à croire en sa culpabilité.

Le Chemin Kénogami retrace la naissance d'un pays au milieu d'une nature foisonnante, remplie d'odeurs, de richesses et de périls, tout comme il raconte la quête d'une jeune fille luttant contre les préjugés et les contraintes qui emprisonnent les femmes.

D'une écriture juste et riche, le Chemin Kénogami est un hymne non seulement au fleuve, à la forêt et au lac Saint-Jean, mais aussi à toutes ces femmes et à tous ces hommes qui ont ouvert, à la force des bras et du coeur, l'une des plus belles régions du Québec.

Quatrième de couverture


Retour à la notice biographique de Cécile Gagnon
Oeuvres de Cécile Gagnon
Références sur Cécile Gagnon