Maleka

Publié aux Éditions De Beaumont, Montréal, 2000, 139 pages ISBN: 2-89551-016-4.
La peinture en couverture est une huile sur bois de Du Jinsu, dont le titre est: Deuil au royaume Chu.

Description :

Maleka s'était vouée à un rêve: n'aimer et rendre heureux qu'un seul homme jusqu'à la fin de ses jours. Mais la vie en a voulu autrement. Divorcée, Maleka va connaître des expériences sentimentales et amoureuses diverses, dont aucune ne durera au-delà de certaines limites, et qui toutes, pourtant, marqueront profondément cette mère de trois enfants. Lorsque tous trois voleront de leurs propres ailes, la bibliothécaire quittera son emploi et, de son Québec natal, ira s'établir à Paris. Fidèle à rédiger son journal quotidien, Maleka mène une vie discrète et tranquille. Un jour, après une visite au musée d'Orsay où elle avait passé l'après-midi parmi les Impressionnistes, ses préférés, Maleka tombe dans la rue. Des passants, dont un médecin, la conduisent à l'hôpital. Là, on fera venir du Canada et des États-Unis ses deux filles et son fils qui, à tour de rôle pendant 43 jours, lui liront à haute voix son journal dans l'espoir de la voir réagir à quelque nom, lieu ou événement.
Le cahier de l'année 1984 manque. On le découvrira finalement derrière un tableau dans l'appartement de Maleka, une reproduction d'un autoportrait de Van Gogh par Maleka elle-même. Elle peignait donc? Et pourquoi Van Gogh? L'image du peintre gît, latente, dans tout le roman et, en sourdine, agit sur Maleka.

 



 
Retour à la notice biographique de Lisa Carducci
Oeuvres de Lisa Carducci