LA CHINE, telle que je la vis

BEIJING, Littérature chinoise et Brossard, Humanitas, 1998, 375 pages.
L'ILLUSTRATION de la page couverture et les caricatures contenues dans le livre sont l'oeuvre de DU Jinsu.

Ganshou Zhongguo, (Éprouver la Chine) traduction adaptée de La Chine, telle que je la vis.
Beijing, New World Press, 2001, 264 pages.

Description :

Un autre livre sur la Chine, est-ce vraiment utile? Il est vrai qu'on a beaucoup publié sur ce grand pays, y compris trop d'impressions de voyageurs qui y ont séjourné trois semaines ou de commentaires de journalistes qui ne parlent pas chinois.

Lisa Carducci vit en Chine depuis sept ans. Écrivain et professeur de carrière, elle travaille maintenant à la Télévision Centrale et participe aux diverses facettes de la vie culturelle et sociale. Elle dit avoir épousé ce pays.

À qui lui demande son secret, elle répond." Pour être heureux en Chine, il faut faire table rase de ce qu'on était auparavant et se rebâtir une culture avec les éléments que l'on choisit dans l'ancienne et la nouvelle."

Dans ces pages, l'auteur aborde des domaines aussi divers que quotidiens: travail, éducation, famille, transports, logement, économie, société, développement. etc. C'est la Chine racontée par une étrangère, donc avec le recul de la différence.

Consciente d'avoir été longtemps, une victime naïve de la propagande occidentale contre un supposé "péril jaune", Lisa Carducci essaie de démystifier certains aspects de la Chine, de combattre les préjugés dus à un manque de compréhension, de dévoiler les mérites de la Chine pour enfin partager avec les lecteurs son admiration pour ce pays qui non seulement mène la course à la modernisation mais a traversé sans broncher la crise de l'économie asiatique et a su relever des défis sans précédent comme le retour en douceur de HongKong à la mère-patrie.

À l'heure où les yeux du monde entier sont tournés vers la Chine, ce livre offre une vision objective et se veut un pont à la compréhension internationale.

Quatrième de couverture

 

Extrait :

INTRODUCTION
Pourquoi la Chine?
Sans doute parce que j'y ai déjà vécu autrefois, une ou deux vies ...
Peut-être parce que le Destin m'y attendait - ici et maintenant ...
Certainement par choix.

C'est une histoir d'amour.
Et l'amour est parfois si irrationnel...
Quand on ne se sent pas enraciné dans le pays où l'on a vu le jour,
Quand ses racines sont ailleurs et toujours prêtes à se perdre dans le vent,
N'a-t-on pas besoin d'un port d'attache où s'épanouir en harmonie?

Cette terre sans limites, ce climat paisible, ce patient entourage,
c'est en Chine que je les ai trouvés.
Que je gagne dix ou vingt fois moins qu'auparavant,
peu importe puisque la richesse n'est point mon but;
que je sois obligée d'apprendre une cinquième langue,
tant mieux puisque à travers elle j'accède à un trésor de connaissances;
que la culture chinoise soit si diverse de celle de l'Occident,
tant pis puisque justement, j'avais envie de tout remettre en question...
Confluent de pays au confluent de ma vie...la Chine.

Accablée par de vaines querelles politiques, par un déploiement d'énergies vides là où j'étais,
je me retrouve dans un monde où le progrès social est visible à l'oeil nu,
où je peux de nouveau croire à ce que j'accomplis,
où j'ai envie de créer,
où je me sens utile.

L'écrivain est essentiellement un être solitaire.
Dans cet exil volontaire, je suis --enfin-- isolée (mais pas seule).

Quoi de plus merveilleux que d'être libéré de tant d'obligations, de responsabilités, d'engagements, de liens, d'entraves, en somme, de travailler bien et mieux parce que le fardeau est enfin raisonnable, de pouvoir oublier jusqu'à l'existence du mot stress, d'avoir tout le reste du temps pour se livrer passionnément à l'écriture.

Si l'écrivain doit de temps à autre renouveler ses sources, il était temps que je parte; il est temps que je reste.

La Chine, on aime ou on déteste. Pas de milieu. C'est le sort de tous les étrangers que j'ai connus ici; le second clan comptait plus d'adeptes que le premier, mais la situation semble subir un revirement. Nous sommes 200 000 à Beijing seulement. En 1996, il y avait 40 000 étudiants étrangers qui étudiaient le chinois dans 300 universités et collèges du pays.

Avec sa civilisation antique et fermée, la Chine a de quoi rebuter les efforts de compréhension. On ne peut y vivre en restant ce qu'on était. La culture, les coutumes, même l'aspect matériel de la vie sont si forts qu'on est obligé de s'intégrer. Ou bien l'on craque. Comment continuer de vivre à l'occidentale dans ce pays à moins que l'on s'enferme dans un Sheraton ou un Holiday Inn? Et encore! La condition de survie--j'entends de survie heureuse-- est donc la disponibilité. Disponibilité à se laisser transformer. Or, selon le tempérament, l'âge et ce qu'on y vient chercher, on aime ou on déteste. Je l'ai dit et le redis.....

Je vous livre ici la Chine telle que je l'ai vécue, ma Chine à moi, que j'aime et qui m'aime. Je vous parle de traditions et fêtes, d'histoire et de légendes, de philogophie, de religion, de politique, d'art, de science, de mode, de cuisine, de commerce, d'industrie, d'éducation, de tourisme, de médecine. Je vous ouvre le secret des perles et celui d'une langue si mystérieuse. Je vous amuse d'anecdotes, de mauvais tours et de maladresses. Je vous pique de moustiques et de piment. Rien de factice ou de fictif en tout cela. Mon but n'est pas de faire de vous des adeptes (qui peut commander au coeur?) mais de jeter un peu de lumière sur certains aspects. Avec mes humbles moyens donc, je vais écrire le livre le plus difficile de ma carrière, en demandant pardon d'avance de ne pouvoir détruire tous les préjugés, faire tomber toutes les barrières, percer tous les mystères. Ce n'est que plus tard que je saurai si j'aurais mieux fait de me taire.

Introduction, p. 7-11.

Critiques :

Par les mots de Lisa Carducci nous découvrons cette Chine qui est si loin de nous. Elle aime ce pays et sait nous faire partager ses sentiments. Dès les premières pages on se prend à l'idée et au goût d'y aller un jour........

Danielle Gilbert


Un autre livre sur la Chine, mais quel livre fantastique et différent! Les anecdotes m'ont fait soit rire, parfois aux larmes, soit pleurer mais chose certaine, elles ne m'ont jamais laissée indifférente. Après avoir vécu pendant quatre ans en Chine, j'avoue avoir encore appris des tas de choses en dévorant les pages. Je m'y suis souvent reconnue et m'en suis même voulu de mon incompréhension envers les Chinois. Si ce livre avait été publié avant mon séjour en Chine (1992-96), il m'aurait été une précieuse source de renseignements et m'aurait évité bien des frustrations. À peu près tous les sujets y sont abordés, de façon simple et intéressante pour le lecteur. C'est un livre à lire avant même d'envisager un séjour en Chine, soit en touriste ou pour une période prolongée.

Ginette Compagna
Ambassade du Canada
Caracas, Venezuela.


Quand on veut connaître la Chine, on ne sait par où commencer. Avant d'aller dans ce pays, souvent on cherche une lecture qui sache nous guider. Chez Humanitas (en coédition avec Littérature chinoise), j'ai trouvé La Chine telle que je la vi, écrit par Lisa Carducci qui vit en Chine depuis des années.
Ce livre nous permet enfin de découvrir la vie quotidienne, non seulement les fêtes et les traditions chinoises mais des aspects de la famille, des relations interpersonnelles, de l'éducation, qu'on ne trouve pas dans d'autres livres. On y fait également l'apprentissage élémentaire (mais nécessaire surtout si on a envie de voyager en Chine) des mœurs et coutumes. Les points d'appui ne manquent pas: ils touchent des thèmes aussi variés que les transports, le travail et les habitudes alimentaires. Lisa Carducci parle aussi d'endroits à visiter généralement délaissés par le réseau habituel.
Le livre est rédigé dans un style vif, qui incite aux longues traversées, et dépasse largement le guide de voyage ou le traité touristique. Toutes les anecdotes vous amuseront et vous serviront agréablement de points de repère pour vous orienter dans le grand pays qu'est la Chine.
Une lecture fascinante que j'aurais bien aimé faire avant d'aller en Chine la première fois mais qui préparera sans doute mon prochain voyage.

Danielle Dussault, écrivain
Thetford Sud - Canada


Merci de nous faire partager votre expérience. La Chine est un vaste marché, et en tant que conseiller en placements , j'ai apprécié de la connaître mieux.

Patrick Laterreur, FICVM
Montréal, Canada


C'est curieux, ce qu'on lit habituellement sur la Chine, c'est toujours sur les violations de tel ou tel droit, et ce n'est pas le premier livre que je lis sur la Chine. Dans La Chine telle que je la vis, j'ai découvert une autre Chine que celle que je croyais connaître. Lisa Carducci nous la rend tellement fascinante, passionnante, invitante, qu'elle nous donne envie de sauter dans l'avion pour aller voir sur place tous les aspects qu'elle aborde. Je suis sortie profondément ravie de ma lecture.

Élisabeth Grossnicklaüs-Laurion
(Havre-Aubert, Canada)


Lorsque l'ambassade du Canada m'a gracieusement offert la possibilité de montrer mes oeuvres réalisées en Chine, j'ai eu l'heureuse surprise de découvrir "La Chine telle que je la vis" à mes côtés.

Je l'ai acheté, non sans quelque hésitation, je l'avoue. Ma vie chinoise n'est guère très ancienne, puisque je me suis volontairement exilé ici depuis deux ans, mais je suis devenu quasiment allergique à presque tous les écrits journalistiques ou reportages télévisés européens qui décrivent une Chine que je ne reconnais pas dans ma vie quotidienne pékinoise.

C'est avec un grand plaisir que j'ai "avalé" en une nuit votre récit qui m'a rappelé nombre de mes propres aventures ou impressions. Je tenais à vous en féliciter.

Charles Chauderlot, artiste dessinateur (de France)


Lisa, tu ne sauras jamais combien tes écrits sur ton pays d'adoption ont allumé en moi d'ardeur: "... cette terre sans limites, ce climat paisible, ce patient entourage... confluent de pays au confluent de ma vie, où je peux de nouveau croire à ce que j'accomplis... où j'ai envie de créer", Lisa, ces mots ont laissé en moi une profonde impression et je me sens envahie d'un grand respect pour ce pays que tu aimes. Tu as su non seulement me faire comprendre combien tu l'aimes, mais pourquoi.

Voilà un écrit honnête et émouvant. Honnête parce que la Chine ne nous y est pas présentée toute rose et parfaite. Émouvant parce que tu nous présentes, de l'intérieur, ta Chine à toi, telle que tu la découvres chaque jour par l'expérience. Pourtant, il ne s'agit pas d'impressions primesautières; tu y as vécu assez longtemps pour pouvoir baser chacune de tes assertions sur des faits. Les exemples concrets abondent, ce qui rend la compréhension facile et la lecture agréable.

Liliane Welch, poète
professeur de littérature à l'université Mount Allison (Nouveau-Brunswick)


Le livre de Lisa Carducci, LA CHINE, telle que je la vis, nous fait découvrir la Chine à travers ses expériences avec des images successives qui nous impreignent de douceur. Elle a trouvé une formule gagnante: à travers un style d'écriture romancé elle nous fait passer une foule de renseignements utiles sur la Chine sans pour autant avoir l'impression de parcourir un guide utilitaire. Ce livre de Madame Carducci devrait être lu non seulement par tous ceux qui envisagent de faire un voyage en Chine mais également par ceux qui veulent découvrir la Chine sans quitter leur fauteuil.

Jayanta Guha
Professeur
Sciences de la Terre /CERM
Université du Québec à Chicoutimi


" plus j'avance dans la lecture de votre livre, et plus je me rends compte de l'importance et de l'urgence qu'il soit traduit et publié en chinois."

Ying Yuan Ma
(Hangzhou, Zhejiang)


Con il suo LA CHINE, TELLE QUE JE LA VIS, coedizione sino-canadese, Lisa Carducci ha reso un grande omaggio alla cultura e alla fratellanza tra i popoli di tutto il mondo. Chi vuole realmente conoscere la grande Cina, non deve far altro che acquistare questa meravigliosa opera divisa in 19 capitoli nei quali troverà un quadro dettagliato della vita quotidiana, delle feste e delle tradizioni, della lingua, dei trasporti, dell'educazione, del clima, dell'economia, della società, del lavoro, della politica di "riforme ed apertura", del turismo, dell'alimentazione e della salute, della criminalità, del multiculturalismo, del Tibet, ecc. Un'opera di grande impegno che offre una panoramica della Cina attuale, vista con gli occhi di una cittadina canadese di padre italiano (molisano) e madre canadese francese, una persona di grande cultura che parla francese, italiano, cinese, inglese e spagnolo, scrive e traduce nelle varie lingue, ha firmato una ventina di titoli, viaggia spesso ed è una pittrice di successo internazionale. Una donna con un cos? ricco bagaglio culturale, ha tutte le qualità per osservare obiettivamente i fatti e formulare delle opinioni su di un popolo che conosce da quasi dieci anni e con cui vive l'esperienza di una vita profondamente differente rispetto a quella cui siamo abituati.

Il suo libro sulla Cina ha, dunque, un doppio valore culturale, proprio perché è scritto da una persona non cinese, ma che conosce bene la Cina e il suo popolo, ci? che non è un dettagli otrascurabile. Tuttavia resto del parere che, per farsi un'opinione vera sull'opera carducciana, occorre leggere il testo fino in fondo, senza trascurare nessun dettaglio, perché sono stati proprio i dettagli a rendere preziosa l'opera.

Giovanni Campisi
Par son La Chine, telle que je la vis, Lisa Carducci a rendu un vibrant hommage à la culture et à la fraternité des peuples du monde. Qui veut connaître la grande Chine ne peut que se procurer cette oeuvre merveilleuse en 19 chapitres dans laquelle on trouvera un cadre détaillé de la vie quotidienne, des fêtes et traditions, de la langue, des transports, de l'éducation, du climat, de l'économie, de la société, du travail, de la politique de "réforme et ouverture" , du tourisme, de l'alimentation et de la santé, de la criminalité, du multiculturalisme, du Tibet, etc. Une oeuvre fort documentée qui offre un panorama de la Chine actuelle à travers les yeux d'une Canadienne d'origine italienne (molisane) par son père, une personne de vaste culture qui parle français, italien, chinois, anglais et espagnol, qui écrit en plusieurs langues et traduit, qui a publié plus de vingt titres et qui a également remporté des succès internationaux comme peintre. Une femme qui possède un aussi riche bagage a tout ce qu'il faut pour observer obejctivement les faits et formuler des opinions sur un peuple qu'elle connaît depuis une dizaine d'années et avec qui elle a vécu la profonde expérience d'une vie si différente de celle que nous connaissons.

Ce livre sur la Chine présente donc une double valeur culturelle justement parce qu'il est l'oeuvre d'une personne non-chinoise mais qui connaît bien la Chine et son peuple, ce qui est loin d'être un élément négligeable. Toutefois, je crois que pour se faire une idée juste du livre de Lisa Carducci, il faut le lire attentivement, sans négliger aucun détail, car ce sont justement les détails qui le rendent précieux.

"... eccezionale, prezioso, una miniera di informazioni..."
Giovanni Campisi,
critico letterario
direttore delle Edizioni Universum
Trento (Italia)


Très intéressant pour quelqu'un qui ne connaît pas le pays, comme moi.
Je comprends maintenant combien vous aimez ce pays et comment vous vous y sentez bien. Je prêterai votre livre à ma petite-fille qui étudie le chinois depuis deux ans et qui aime aussi beaucoup la Chine, en espérant que la lecture ne lui donnera pas le goût d'aller vivre aussi loin!

Paule Doyon, poète
Grand-Mère (Québec)


"... ce livre que vous aviez en main et dont nous avons lu quelques pages. Malheureusement, de retour en France nous avons appris qu'il ne se trouvait que dans les librairies de Paris.
Comme vous connaissez l'auteur, pourriez-vous lui demander de nous expédier 3 exemplaires, quel que soit le prix. Nous rembourserons également les frais de poste. Quand on a jeté un coup d'oeil sur ce livre, on ne peut accepter de s'en passer."

Pierre et Thérèse, Bordeaux

 

Retour à la notice biographique de Lisa Carducci
Oeuvres de Lisa Carducci