Alexis en grande première
Éditions Pierre Tisseyre , série Alexis,
1988, 144 p.

Le livre de cent quarante pages, Alexis, en grande première ! a été écrit par Monsieur Yvon Brochu. Il fut publié par les Éditions Pierre Tisseyre en 1988.

Pour vous présenter le personnage principal, Alexis, nous avons choisi un extrait tiré de la page couverture du volume Alexis, en grande première!. « Tous les malheurs de la terre lui sont tombés dessus. Mais le plus grand malheur d'Alexis, c'est de voir ses amis s'amuser comme des fous lorsqu'il leur raconte ses fameuses mésaventures »

Cet extrait du livre, nous fait connaître un peu sa famille : « Parmi tous mes malheurs, arrivait en tête de liste celui d'avoir deux frères EXTRAORDINAIRES : d'une part, Martin, l'aîné, le chouchou de ma mère, le « bolé » qui, avec ses notes de 95 % et plus à chaque bulletin, nous donnait l'impression à mon frère et à moi d'être « pouiches », malgré des résultats très corrects; et, d'autres part, il y avait Christian, le favori de mon père, le superman, dont les dizaines de trophées (de la catégorie « bébite » à « midget »!) traînent toujours dans notre chambre déjà trop petit pour nous deux. »





Chacun des volumes de la collection « Alexis » contient quelques récits de ses malheurs. Dans le premier volume, Alexis, en grande première!, vous lirez les mésaventures qu'il a vécu lors de son premier concours oratoire, son premier baiser et ses premières vacances de rêves.




Résumé du livre

Une chance unique!
( ou l'oreille bouchée )


Alexis décide de participer à un concours d'art oratoire présenté dans toutes les polyvalentes du Québec « Le Grand prix René-Lévesque ». Son frère, en voulant l'aider, lui a écrit, puis simplifié son discours. Alexis gagne le concours à sa polyvalente avant même d'avoir prononcé un mot (il n'y avait que deux concurrents). Ce soir-là, au souper, tout le monde écoute attentivement Alexis raconter ses exploits. Tous les membres de sa famille promettent d'aller l'encourager à la finale qui aura lieu quelques jours plus tard.

En attendant, Alexis n'est concentré que par son discours. Le matin du grand prix lorsqu'il prend sa douche, son oreille droite reste bouchée. Au moment du déjeuner, son frère Christian lui annonce qu'il a une partie de hockey et qu'il ne pourra assister à son fameux concours. Son père, son frère et sa mère sont aussi très occupés et ne pourront l'accompagner. Il avait pourtant besoin d'être encouragé par les membres de sa famille, mais il reste positif malgré tout.

Le grand moment arrivé, il se présente sur la scène et voyant sa petite amie Julie assise dans la première rangée, il oublie son discours qu'il connaissait pourtant parfaitement. La personne qui devait lui souffler son texte faisait bien son travail, mais il ne l'entendait pas. Elle lui soufflait les paroles du côté droit et son oreille était bouchée de ce côté-là. Il fut donc éliminé.

Julie, voyant son désarroi, l'a raccompagné jusque chez lui. Ce qui lui fit oublier son malheur.


Mon premier baiser!
(ou ma première panne d'amour)


Les deux frères d'Alexis ont décidé d'organiser un party. Leur père et leur mère seraient absents. À la demande de leur père, le party devait se terminer à minuit. Christian et Martin ont bien voulu inviter Alexis à leur party, mais à la condition qu'il soit accompagné d'une jolie fille.

Il demanda bien à quelques filles de l'accompagner, mais sans succès. Les filles lui ont joué un tour. Elles ont dit à Aline qu'Alexis voulait l'inviter et qu'il était trop gêné pour lui demander. Aline a dit à Alexis qu'elle acceptait d'y aller avec lui. Alexis était fâché qu'on lui ait joué ce tour, mais il accepta quand même d'être le cavalier d'Aline.

Le soir du party, quant il vit arriver Aline superbe dans sa robe, il croyait rêver. Elle était transformée. Durant le party, Alexis se rendit bien compte que ses frères l'avaient invité pour se faire servir. À un moment, ils manquèrent d'électricité. Alexis et Aline durent chercher, dans toute la maison, des bougies pour éclairer.

Malheureusement, le père d'Alexis rentra plus tôt que prévu (vers minuit). Le party se termina aussitôt. Martin et Christian étaient très déçus. Alexis raccompagna Aline chez elle. Devant les yeux des parents de sa cavalière (à la fenêtre de leur chambre), ils s'embrassèrent.

Moins de trois semaines plus tard, Aline le quittait pour aller habiter à Toronto où son père devait travailler.


Capucine, la fouine!


Tous les ans, Alexis allait passer ses journées de vacances au parc. Cette année-là, c'était différent! Alexis avait trouvé un chien et il avait décidé de le garder.

Son père qui était revenu de voyage accepta difficilement qu'il garde l'animal. Capucine, c'est son nom, était très fouineuse et son comportement n'était pas toujours apprécié. De plus, elle s'ennuyait quand Alexis était absent.

Ils ont donc dû l'amener à la ferme de leur oncle Albert où elle serait heureuse. Alexis accepta cette décision. Il pensait que quand il quitterait la maison de ses parents, il pourrait aller chercher un petit chien de Capucine si elle avait eu des bébés évidemment.


Quelques commentaires des élèves


Louise Girard, enseignante
En collaboration avec Thérèse St-Pierre
et ses élèves de 5e et 6e année
École Sainte-Lucie Albanel

Retour à la notice biographique de Yvon Brochu
Oeuvres de Yvon Brochu