LE DERNIER VOL DE L'ENGOULEVENT
Publié aux Éditions HRW, 1996.

 

 

Description:

Edouinas Courtebille est atteint de la maladie d'Alzheimer. Son petit-fils viendra le visiter pour une dernière fois. Mais avant, il doit s'insinuer dans le passé de son grand-père accompagné d'Eddy, un bien étrange garçon.

 

 

 

Extrait:

«Tous les habitants de l'Anse-au-Griffon connaissent ce bateau qui a sillonné le fleuve, du Barachois au Gros-Morne. Qui a serpenté sur la mer, de la fête de Pâques aux premiers grésils de décembre. Tous vénéraient ce pêcheur qui attirait les engoulevents au seul son de sa voix. (...) On aurait dit des papillons avec leurs taches blanches sous les ailes. Le grand-père et son petit-fils allaient s'asseoir sur le vieux banc de pierre en bordure du fleuve et, tel un héron bleu en chasse, Édouinas se mettait en position. Immobile comme une figure de proue, il lançait son cri entre ses deux mains repliées. Un long courrou-wooh qui ressemblait à une plainte lugubre. (...) C'est Courtebille qui appelle ses engoulevents.» (pages 19-20)

 

 
Retour à la notice biographique de Francine Allard
Oeuvres de Francine Allard