LA COULEUVRE
Publié aux Éditions Stanké, 1995.

 

 

Description:

Une famille est bousculée par la relation incestueuse qu'un homme entretient avec ses filles. Croyant que son père vient encore la visiter, Éloise pousse violemment l'homme du haut de l'escalier. Elle réalise avec stupeur qu'elle vient de projeter son frère jumeau dans l'enfer de la paraplégie. Éloise passera le reste de sa vie à prendre soin de son frère jusqu'à ce que ce dernier choisisse la prêtrise et qu'elle-même s'engage dans des relations difficiles avec les hommes qu'elle croira aimer.

 

 

Extrait:

« Un après-midi de printemps, alors qu'apparaissaient de longues stries de terre noire dans les champs enneigés, que la sève gonflait les veinures des érables et que Marie-Marthe se remettait à chanter entre deux coups de balai, Simone vint rencontrer Éloise dans l'ancienne écurie à la chaux lézardée. Cet endroit, éloigné de la maison, avait abrité les vieux percherons du grand-père. Des dizaines de juments y avaient pouliné et on pouvait encore apercevoir les guêtres, les muselières et quelques mangeoires qui avaient jadis servi à l'élevage des Haflingers d'Octave Hébert. Plus que des compagnes de classe, Simone et Éloise étaient d'inséparables amies. Voisines depuis toujours, elles auraient accepté de mourir l'une pour l'autre s'il avait fallu.» ( page 17)

 
Retour à la notice biographique de Francine Allard
Oeuvres de Francine Allard